Comment prendre soin de soi quand on est une femme débordée, le guide pour les mamans qui veulent gagner du temps et améliorer leur organisation maison

Lettre ouverte aux femmes débordées et aux mères qui manquent de temps, accompagnée d’un guide pour prendre soin de soi et d’une check-list à imprimer gratuitement.



Les mères de famille et plus généralement des femmes submergées par le manque de temps ont trouvé un écho dans ma vision holistique de l’organisation.

Rapidement, elles m’ont demandé des conseils pour s’organiser à la maison.

J’ai créé le kit d’organisation maison afin d’aider à ne plus perdre de temps à se demander où sont rangés ses papiers, quelle recette choisir pour le diner ou comment planifier son budget.

Centraliser les informations importantes sur un support externe est fondamental pour soulager la charge mentale.

Si mon approche a quelque chose de particulier, j’ose croire que c’est d’insister sur l’idée que le désordre n’est qu’un symptôme.

Ce n’est pas un problème en soi.

Le véritable problème, c’est la manière dont on le perçoit et toutes les émotions que cela génère.

Ces émotions sont :

  •           La culpabilité
  •           La honte
  •           La frustration
  •           La colère

Elles emprisonnent dans un cercle vicieux épuisant où l’on finit par se décourager et se dévaloriser.

Cette spirale mène parfois jusqu’au burn-out.

Dans l’atelier Progresse Sans Stress, je propose l’exercice du mille-feuille pour comprendre pourquoi, par exemple, la pile de linge dans le panier semble vous reprocher de ne pas l’avoir encore rangée.

On recherche une validation externe en montrant sa valeur dans une bonne gestion des tâches ménagères.

Au fond se cache souvent un besoin de contrôle ou un manque de confiance en soi.

Le guide pour prendre soin de soi + une check-list d'activités à imprimer destinés aux femmes débordées Cliquez pour tweeter

Comment prendre soin de soi sans culpabiliser

Quelles sont les causes de cette spirale infernale ?

Nous avons hérité d’une culpabilité inhérente au fait d’être une femme. Ève, Pandore… C’est par elles que sont nés tous les maux du monde.

La culpabilité s’est inscrite dans notre identité.

Or, tant que nous n’agissons pas à ce niveau – celui de l’identité, le symptôme perdurera.
Et ce, même si vous lisez 50 méthodes d’organisation.

Voilà pourquoi, malgré vos efforts et vos dizaines de listes de choses à faire commencées, vous ne parvenez pas à avancer.

De la même manière que le mouvement #MeToo a libéré la parole sur les abus physiques et émotionnels, je souhaite m’exprimer sur le silence qui pèse autour de l’estime de soi.

Un lien s’est créé entre notre propre valeur et notre efficacité, notamment à organiser sa maison.

Après avoir vécu deux mois confinés, les émotions que nous avons évoquées ont pu émerger aussi abruptement que les circonstances qui les ont provoquées.

On s’est rendu compte à quel point il était difficile de tout gérer.

Selon une étude, 22% de femmes se sont senties en « situation élevée de détresse psychologique » contre 14% d’hommes.

Si j’écris cette tribune, c’est parce que j’échange avec trop de femmes et de mères épuisées qui cherchent à en faire toujours plus.

Au lieu de s’arrêter.

Et de s’autoriser à prendre soin de soi.

N’étant pas mère, je ne m’étais jamais sentie légitime pour m’adresser aux mamans débordées.

Lorsque j’ai abordé l’organisation familiale, j’ai invité une mère de cinq enfants pour qu’elle partage son témoignage.

Néanmoins, j’ai pris conscience d’une chose importante : je ne suis pas maman mais, je suis la fille d’une mère qui ne s’est jamais considérée comme une priorité.

J’ai également compris pourquoi ce sujet m’anime autant depuis que j’ai découvert la « blessure de la mère » en étudiant mon thème natal en astrologie.

Or, c’est en m’exprimant sur ce sujet que je peux guérir.

Je donne ainsi du sens à ma souffrance.Même si cette lettre ouverte s’adresse en particulier aux mères, j’espère qu’elle résonnera avec le plus grand nombre de femmes.


Chères mamans,

Votre souffrance a des conséquences.

Au-delà de votre propre santé.

Lorsque vous persistez à « devoir » en faire toujours plus, vous l’enseignez à vos enfants.

C’est ce que j’ai appris en tant que fille de femme débordée. C’est sans doute aussi ce que votre mère vous a transmis.

Toutefois, vous pouvez briser le cercle vicieux.

Vos enfants n’apprennent pas selon ce que vous leur dites, mais à travers ce que vous faites. Ils vous modélisent même lorsque vous ne vous en apercevez pas.

Ainsi, en observant ma mère ne jamais s’autoriser à faire quoi que ce soit pour elle, j’ai appris à me dévaloriser. A laisser les autres me marcher sur les pieds.

Puisqu’elle n’était pas heureuse, j’ai grandi en croyant que c’était de ma faute. J’étais persuadée de ne pas être assez bien ni d’être suffisamment importante.

L’organisation familiale se reposant sur ma mère, je voulais à tout prix la soulager. De ce fait, je me suis appropriée la responsabilité de son bonheur.

Si cela n’est pas sain dans une relation adulte, ça l’est d’autant moins pour une enfant.

J’ai développé une peur de l’abandon par crainte qu’elle ne parte. J’en suis venue à avoir une peur inconsciente de grandir car une fois adulte, elle n’aurait plus de raison de rester.

Bien entendu d’autres facteurs sont à prendre en compte. Toutefois, celui-ci m’a profondément marquée.

Mon idée n’est pas de vous culpabiliser davantage mais, de mettre en lumière votre DROIT de vous aimer et les conséquences possibles lorsque vous l’oubliez.

Séparateur de la slow créativité

Cet article ne vous donnera pas d’astuces pour apprendre comment s’organiser à la maison.

Cependant, si vous ouvrez votre esprit et si vous le permettez, je vais partager un bout de coaching que j’ai l’habitude de proposer.

Que veut dire prendre soin de soi ?

Selon mon approche holistique de l’organisation, prendre soin de soi signifie accorder du temps et de l’attention à sa santé :

  • Physique
  • Mentale
  • Émotionnelle
  • Spirituelle

Cela peut être considéré comme un plaisir mais, c’est aussi comme un devoir envers vous-même quand on a tendance à se négliger.

C’est pourquoi, il faut parfois se materner quand on a l’habitude de se placer en dernier dans sa liste de priorités.

Combien de fois avez-vous déjà remis à plus tard une activité pour vous-même ou pour recharger vos batteries ?

Prendre soin de soi est un choix conscient pour assurer son bien-être.

Cela devrait également être un engagement : c’est une habitude à instaurer et à maintenir pour garder l’équilibre au quotidien.

Comment prendre soin de soi pas à pas ?


Avant de prendre soin de soi, la priorité est de se l’autoriser.

Si une émotion négative ressort lorsque vous vous focalisez sur les tâches ménagères qui n’en finissent plus ou si vous vous sentez submergée par la maternité, c’est un signal à écouter.

Il y a toujours une intention inconsciente derrière chaque comportement.

Vous êtes peut-être en train de fuir un problème bien plus profond. Vous vous concentrez sur ce que vous avez à faire car cela vous évite de vous consacrer à un projet personnel.

Si l’on creusait, on découvrirait sans doute que vous ne vous le permettez pas parce que vous avez l’impression de ne pas le mériter.

A la racine du problème se cache un manque d’estime de soi.

J’aimerais que vous vous projetiez :

Avez-vous envie que vos enfants n’aient pas confiance en eux ?
Toléreriez-vous qu’ils ne reconnaissent pas leur propre valeur ?

Parce que c’est ce que vous leur montrez. C’est ce qu’ils apprennent à travers votre exemple, comme je l’ai moi-même appris.

A quelle fréquence respectez-vous vos engagements envers les autres, mais pas envers vous-mêmes ?
Et si vous connaissiez quelqu’un qui ne respecte jamais sa parole, lui accorderiez-vous votre confiance ? Resteriez-vous proches ?
Si vous avez répondu non à cette question, comment pourriez-vous avoir confiance en vous ?

Cette personne, c’est VOUS.

L’intégrité, ce n’est pas seulement respecter votre parole envers vos proches. C’est aussi le faire avec vous-même.

Prendre soin de soi pour prendre soin des autres

Prendre soin de soi n’est PAS égoïste.

Croire le contraire est la plus grande idée reçue à démanteler.

Malgré tout ce qui peut vous pousser à culpabiliser, demandez-vous ceci :

Prendriez-vous l’avion si vous saviez que le pilote est fatigué ?
Accepteriez-vous d’être opérée par un chirurgien surmené ?

Prendre soin de soi est vital.

Même si vous débordez d’énergie, vous devez comprendre que tout ce que vous offrez comme effort, vous devez aussi le recevoir pour garder l’équilibre.

Et pour le recevoir, il faut se l’autoriser.

Que cela passe par une sieste.

Par une douche de 20 minutes.

Par une promenade dans la nature.

Pour m’assurer que vous ne manquiez pas d’idées, vous trouverez la check-list d’activités pour prendre soin de soi à télécharger gratuitement dans la bibliothèque privée.

Téléchargez gratuitement la check-list pour prendre soin de soin afin d'obtenir des idées d'activités et d'habitudes à instaurer pour se chouchouter sur slowcreativite.com

Une fois que vous avez choisi une ou plusieurs activités, vérifiez qu’aucune intention négative ne se cache derrière.

On peut prendre soin de soi physiquement en faisant du sport.

Toutefois, si des complexes, un manque d’estime de soi, une envie d’être parfaite se cachent derrière cette intention, l’idée – quand bien même saine – prend une nuance toxique.

Regarder une série sur Netflix n’a rien de mal. Or, si cela vous évite de mettre en place le projet professionnel auquel vous pensez depuis des mois parce que ça nous fait peur, c’est de la procrastination.

En soi, la plupart des activités sont neutres. L’enjeu est d’être honnête avec soi-même pour comprendre quelle(s) intention(s) se trouvent derrière chaque décision.

Prendre soin de soi au quotidien

Ma routine du matin garantit mon bien-être et mon équilibre.

J’ai combiné des habitudes qui m’assurent de prendre soin de moi selon chaque type d’énergie (physique, mentale, émotionnelle et spirituelle).

Selon les périodes, il m’arrive d’intégrer la lecture à cette routine ou de laisser cette activité mentale et / ou spirituelle pour plus tard.

On a beaucoup parlé du Miracle Morning pour créer une routine matinale efficace. Je trouve que le succès de la méthode réside dans l’idée de placer son bien-être en priorité dans la journée.

Ce n’est pas une méthode pour être plus productif comme on l’a répété à tort. Du moins, ce n’est pas comme ça que je l’ai perçue.

Certes, il est conseillé de se réveiller plus tôt. Cependant, ce n’est qu’une technique pour avoir le temps d’effectuer les activités recommandées. C’est aussi un moyen d’affirmer que notre bien-être compte et que l’on mérite de prendre du temps pour soi.

A ce propos : Découvrez mon avis sur le Miracle Morning d’Hal Elrod

Comment gérer les imprévus et les sollicitations

Il y aura probablement des imprévus et des urgences à gérer.

A ce moment-là, la solution est de revenir à vos valeurs pour guider vos choix.

Par ailleurs, en fixant des limites, vous apprendrez à vous protéger – de vous-même et des des autres.

Ne plus répondre aux e-mails après dîner.

Se consacrer à son projet professionnel au début de la journée.

Toujours privilégier son sommeil… même lorsque la vaisselle s’est accumulée dans l’évier.

Une fois ces règles définies, il ne suffit que de les respecter. C’est-à-dire que vous leur transférez votre pouvoir de décision.

En évitant de se poser des questions à chaque fois qu’un imprévu surgit, vous gagnez non seulement du temps mais de l’énergie émotionnelle.

Quelle règle pouvez-vous instaurer pour commencer ?
Que pouvez-vous faire dès aujourd’hui pour vous soulager ?

Allez-y pas à pas, une habitude à la fois.

Lorsque que vous aurez trouvé, n’ayez pas peur de la communiquer.

Il arrive que la personne en face de soi ne comprenne pas. Le changement fait peur et ils n’ont rien demandé.

Cependant, vous pouvez leur expliquer pourquoi c’est important pour vous. Faites-les se sentir en sécurité.

Il faut bien comprendre que vous ne pourrez pas développer des relations saines si vous ne respectez pas vos limites en premier.

Et si vous résistez toujours à cette idée, demandez-vous si vous avez réellement envie de vivre en fonction de ce que les autres vous demandent ?


Cet article s’adresse aux femmes débordées car, pour toutes les raisons que j’ai expliquées, cela me touche particulièrement.

C’est également un réel sujet de société.

Néanmoins, toutes ces questions et ces recommandations s’adaptent aussi et bien sûr aux hommes.

Ici, il n’est pas question de diviser.

Toutefois, mon expérience sur cette perspective est différente et c’est bien les consciences féminines qui me motivent, d’un point de vue purement personnel.

Prendre soin de soi est un investissement durable pour vous-même et vos proches.

Comptez-vous désormais l’inscrire dans vos priorités ?


Téléchargez gratuitement la check-list pour prendre soin de soin afin d'obtenir des idées d'activités et d'habitudes à instaurer pour se chouchouter sur slowcreativite.com

Pin It on Pinterest

Share This